Le mouvement européen de l’ASC soutient la Politique alimentaire commune pour une transition écologique radicale

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

URGENCI, le réseau de l’Agriculture soutenue par les citoyen-ne-s et ses réseaux membres issus de 12 pays d’Europe, viennent d’organiser, les 14-16 mai 2019, une formation au plaidoyer européen à Bruxelles. L’occasion de prendre position sur la réforme de la Politique agricole commune.

Article écrit par Jocelyn Parot, URGENCI.

L’agriculture soutenue par les citoyen-ne-s (ASC) est un partenariat direct entre un groupe de consommateurs et un ou plusieurs agriculteur(s), qui fondent leurs échanges sur la relation humaine, en partageant les risques, les responsabilités et les fruits de l’activité agricole, à travers un engagement mutuel sur le long terme.

URGENCI et ses membres pensent qu’il est temps de porter la voix des ASC. Dans la dernière ligne droite avant les élections européennes, les candidats doivent écouter attentivement la voix des mouvements de terrain. “Notre mouvement explose de créativité. Les innovations sociales viennent de toutes les directions! Mais la spécificité de l’ASC c’est d’être un pas concret en avant vers un nouveau contrat social entre les producteurs et les sociétés qu’ils nourrissentexplique Mathias von Mirbach, un paysan allemand en ASC.

L’ASC est l’un des outils les plus effectifs pour aider les paysans et les consommateurs conscients à reprendre le contrôle des systèmes alimentaires locaux et territoriaux. Le modèle de l’ASC est efficace en matière de gaspillage alimentaire, de préservation de l’agrobiodiversité cultivée et de consolidation des économies et de l’emploi locaux. L’apport nutritionnel des fruits et légumes produits de manière agroécologique est maintenant reconnu la lutte contre les maladies non-transmissibles comme le diabète, l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et le cancer. Les initiatives d’ASC contribuent de ce fait directement à l’amélioration de la santé des citoyens européens. Leurs contributions sociales et environnementales devraient être davantage reconnues. Ainsi, les paiements directs et d’autres mesures de soutien direct devraient être orientés vers les producteurs qui vendent en direct à travers l’ASC ou d’autres modèles de vente directe.

Ces voix se joignent au vibrant appel pour une Politique alimentaire commune: il existe un besoin urgent de réparer le manque de cohérence entre les politiques publiques menées par les différentes DG de la Commission européenne. Nous avons besoin de reconnecter l’agriculture avec la santé et la nutrition, l’inclusion sociale et l’environnement. Il est vital pour des milliers de fermes en ASC à travers l’Europe que l’agroécologie et la durabilité soient promues comme principes dominants, et qu’elles soient priorisées par rapport à l’agriculture industrielle, à sa logique de compétition et de profit. “En tant que composante du Mouvement Nyéléni Europe pour la Souveraineté alimentaire, nous   sommes convaincus qu’il est également essentiel de placer les petits producteurs en agroécologie au coeur du changement radical vers une Politique alimentaire commune”, souligne Isabel Alvarez, Vice-Présidente d’URGENCI.

Le temps d’un changement radical est venu. Un changement qui est déjà bien engagé dans le mouvement de l’ASC.

Cet article a été publié à l’origine sur la page web d’URGENCI.

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.

ASC ESS Urgenci