Le programme d’entrepreneuriat des jeunes de l’ASEC

Cet article est également disponible en: Anglais

L’enthousiasme des jeunes pour l’entrepreneuriat est un bon signe pour l’économie car cela signifie que plus d’acteurs vont entrer dans la distribution du pouvoir économique. Le Conseil asiatique de l’économie solidaire (ASEC) a travaillé dans ce sens en organisant le Programme d’Entrepreneuriat des Jeunes (PEJ), un programme de mentorat dans le cadre duquel des experts fournissent des conseils aux jeunes motivés pour gérer et exploiter leurs propres entreprises fondées sur les principes de l’économie sociale solidaire. L’ASEC considère ce programme en tant que moyen important pour les jeunes entrepreneurs de construire leur entreprise sur des bases solides et durables, qui sont les cinq dimensions de l’économie sociale solidaire.

En 2021, l’Académie en ligne de l’ASEC, en partenariat avec HOMENET Philippines, a mené le premier programme en ligne de l’ASEC sur l’entreprenariat des jeunes sous la direction de la Dr Rosalinda P. Ofreneo et du Dr Benjamin R. Quinones Jr., le fondateur de l’ASEC. La formation s’est déroulée sur les plateformes Zoom Webinar et Google Classroom entre le 4 juillet et le 17 août 2021, et a été suivie par 26 participants.

 

La formation les a encouragés à considérer l’entreprise ESS plutôt que l’entreprise individuelle. D’autre part, l’entreprise ESS est une entreprise détenue par un groupe organisé de personnes ayant de grandes idées et dont la mission est de subvenir aux besoins de leur famille, de leurs voisins (personnes), de préserver l’environnement (planète) et de gagner de l’argent (profit) afin que l’entreprise soit durable. Des conseils pratiques ont également été donnés sur la manière dont l’entrepreneur peut découvrir des clients potentiels, ce qui est très important pour que toute entreprise puisse vendre ses produits et réaliser des bénéfices. Les participants ont ensuite été initiés à l’utilisation de la cartographie communautaire comme outil pour trouver des clients potentiels, les besoins des clients, les partenaires possibles ainsi que les concurrents possibles.

Afin de partager des expériences concrètes, trois représentants de diverses organisations ayant adopté le modèle de l’ESS ont été invités à présenter les expériences de leur organisation dans l’organisation et la gestion de leurs entreprises d’ESS : a. Le plan d’épargne de la Village Savings and Loan Association (VSLA) par Mme Prime Jardeleza ; b. Le modèle d’entreprise de Kilos Unlad ng Mamamayan ng Real, Inc. (KUMARE) par Mme Zonia Narito ; et l’entreprise collective PATAMABA-WISE par Mme Josephine Parilla.

Pour mieux constituer leur propre fonds, les participants ont été initiés au système bancaire Bayanihan (BBS), créé et introduit par le Dr Quinones, Jr. dans les années 1990 dans le cadre du programme bancaire Bayanihan qui est devenu populaire et a été adopté par le ministère de l’Intérieur et du Gouvernement local (DILG) des Philippines. Le DILG a demandé à toutes les unités gouvernementales locales d’adopter le BBP dans leurs villes et municipalités respectives. « Bayanihan » est un mot philippin qui signifie aide mutuelle ou solidarité. Bayanihan reflète la vertu de l’auto-assistance en ce sens que chaque besoin (financier ou autre) peut être satisfait non pas par une aide extérieure mais par la communauté elle-même.

L’ASEC prépare actuellement la prochaine série du PEJ qui sera menée dans d’autres pays asiatiques avec leurs ressources locales et leurs participants locaux.

Par Paul Casuga et Chandra Firmantoko

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.