Vers le renforcement des écosystèmes de l’ESS à tous les niveaux : Co-construction de politiques publiques pour la promotion de l’ESS, et stratégies et outils de plaidoyer du local au global – Partage d’expériences et d’approches

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

Mardi 14 décembre, les membres du RIPESS et d’autres acteurs de l’ESS du monde entier se sont réunis pour partager des stratégies de plaidoyer et de collaboration avec les responsables politiques locaux, nationaux et internationaux afin de co-construire des politiques publiques pour renforcer les écosystèmes de l’ESS dans le monde. La directrice de l’Agence Catalane de Coopération au Développement, Carme Gual, ainsi que Shigeru Tanaka, co-coordinateur du RIPESS, ont officiellement accueilli les participants à l’ouverture du webinaire.

Plus précisément, les différentes sections du webinaire se sont concentrées sur le partage des progrès du plaidoyer international pour la promotion de l’ESS dans la perspective du RIPESS, ainsi que sur le partage d’exemples concrets de stratégies de plaidoyer pour la co-construction de politiques publiques favorables à l’ESS à tous les niveaux, et enfin sur le partage des outils de plaidoyer utilisés par les réseaux et les acteurs de l’ESS.

Avant les sessions de discussion, les co-directeurs de l’axe de travail du RIPESS sur le plaidoyer intercontinental ont résumé les progrès de la reconnaissance et de la promotion de l’ESS dans les arènes internationales, grâce en partie au travail de plaidoyer du RIPESS au sein du groupe de travail des Nations Unies pour l’ESS, de l’Alliance mondiale pour la reconnaissance internationale de l’ESS, du Forum mondial de l’économie sociale et du Forum politique de haut niveau des Nations Unies et d’autres arènes.

Dans la première session du webinaire, les participants ont entendu des expériences de co-construction de politiques publiques d’ESS en Afrique, en Amérique latine et en Europe. Elyse Pierrette, secrétaire générale du réseau RAESS Afrique et présidente du réseau ESS camerounais, a présenté la façon dont le réseau ESS et d’autres acteurs nationaux et locaux participent au processus de co-construction qui se déroule actuellement au Cameroun, ainsi que la stratégie du réseau dans le processus participatif.

Les participants ont également eu l’occasion d’entendre parler d’un processus intéressant de transformation d’un village en un projet de référence agroécologique dans l’État de Jalisco au Mexique. Le petit village d’El Limón a entamé une évolution de son processus de production alimentaire il y a quelques années ; elle s’est terminée par des changements de politique co-construits dans la région, introduisant des éléments d’ESS dans la production, la distribution et la consommation de nourriture.

Drazen Simlesa, coordinateur général du RIPESS EU (réseau européen de l’ESS), a souligné l’importance de l’échange de connaissances et de bonnes pratiques entre les réseaux de l’ESS pour promouvoir les politiques de l’ESS au niveau mondial. Dans l’expérience qu’il a partagée, le réseau d’ESS croate a travaillé avec les réseaux français de RIPESS EU pour influencer la création de politiques d’ESS au niveau local en Croatie.

L’importance des plateformes de ressources dans le partage des connaissances et des informations est cruciale pour garantir que les réseaux et les acteurs de l’ESS apprennent les uns des autres et capitalisent les stratégies et les connaissances du monde entier. Dans ce sens, la plateforme de ressources ESS du RIPESS, Socioeco.org, a présenté son vaste catalogue de ressources ESS aux participants.

La deuxième section du webinaire s’est concentrée sur l’échange d’outils de plaidoyer de l’ESS utilisés par les réseaux et les acteurs pour le plaidoyer à tous les niveaux.

Les outils utilisés au Brésil, en Equateur et en Uruguay pour développer avec succès des politiques publiques d’ESS ont été présentés par Karin Berlien, qui est la coordinatrice de RIPESS LAC (Amérique latine et Caraïbes). Eri Trinurini, membre du conseil d’administration de la Fondation Bina Swadaya et représentant de l’ASEC (réseau ESS du RIPESS Asie), a présenté une cartographie du paysage de l’ESS dans 6 pays asiatiques, réalisée grâce à une collaboration avec l’OIT (Organisation Internationale du Travail), développée par l’ASEC et utilisée comme outil de plaidoyer.

Les excellents outils de plaidoyer et la plateforme en ligne qu’utilise le Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire (RTES), le réseau français des collectivités locales de l’ESS, ont également été mis en avant et présentés.

Jocelyn Parot, secrétaire général d’Urgenci, a également présenté le guide et la plateforme de plaidoyer d’Urgenci pour l’agriculture soutenue par la communauté.

Le webinaire a donc été une excellente occasion de mettre en lumière le travail de plaidoyer que les membres du RIPESS effectuent du niveau local au niveau mondial, et l’importance de travailler en réseau à tous les niveaux. Laure Jongejans, secrétaire exécutive du RIPESS, a déclaré que le renforcement des réseaux de l’ESS est essentiel pour renforcer les écosystèmes de l’ESS à tous les niveaux.

Ce webinaire a été organisé dans le cadre du projet « Plaidoyer pour la promotion de l’ESS comme stratégie pour atteindre le développement durable (ODD) dans le contexte (post)Covid-19 » financé et soutenu par l’Agence Catalane de Coopération au Développement.

Vous pouvez le voir ICI (en anglais)

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.