L’implication de l’ASEC dans l’ASANE et la localisation des ODD

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

Il est important de reconnaître que l’ANASE (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), en tant que bloc sous-régional de dix pays comptant environ 650 millions d’habitants, a été très actif dans ses relations avec les acteurs étatiques ainsi qu’avec les milieux d’affaires. La vision 2025 de l’ASANE est une initiative majeure qui encourage le sens de la solidarité parmi les peuples de l’ASANE.

Cependant l’ASANE, en tant que groupe, est extrêmement faible dans son engagement avec la société civile et les acteurs locaux. C’est là que l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD) peut fournir une nouvelle plateforme d’engagement. Les ODD 17 ont un solide modèle de partenariat pour garantir que tous les acteurs travaillent ensemble, à savoir le gouvernement, les entreprises, les universités et les organisations de la société civile. Tous les pays de l’ANASE ont accepté l’agenda 2030 en 2015,  et actuellement mettent en œuvre et localisent les ODD.

L’ANASE peut apprendre de la CESAP régionale (Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique de l’ONU) ainsi que du Forum Politique de Haut Niveau (FPHN). Dans ces deux processus des Nations Unies, il existe une participation active des organisations de la société civile car celles-çi sont reconnues comme des partenaires dans la mise en œuvre des ODD, en particulier pour «ne laisser personne de côté».

L’ASEAN a élaboré un document faisant ressortir les similitudes et les différences entre l’ANASE  2025 et les ODD 2030. En outre, la Thaïlande est le coordinateur de l’ANASE pour la coopération en matière d’ODD. L’Union européenne a aidé dans ce processus.

Dans ce contexte d’ODD, il y a une place pour l’économie sociale et solidaire en particulier pour les mouvements populaires, les initiatives communautaires et solidaires qui ont un impact économique, social et environnemental sur la vie des gens ordinaires. Partout dans l’ANASE, en particulier en Indonésie, en Thaïlande, aux Philippines, en Malaisie et à Singapour, il existe des exemples remarquables d’économie solidaire et d’entreprises sociales. Ceux-ci peuvent être consolidés au travers de programmes communautaires dans le but de renforcer l’ASANE.

L’ASANE a besoin d’établir un groupe de travail de haut niveau sur les ODD. Cela a été proposé par Tan Sri Michael Yeoh de ASLI. Une telle initiative peut renforcer l’agenda de la communauté ASANE 2025 et faire en sorte que tous les pays de l’ASANE trouvent un équilibre entre les préoccupations économiques, sociales et de développement durable.

Le Conseil Asiatique de l’Economie Solidaire (ASEC) travaille en étroite collaboration avec les institutions régionales telles que la CESAP et cherche à établir des liens avec l’ASANE afin d’améliorer la localisation des ODD et de s’assurer que personne ne reste à l’écart de l’ANASE.

L’ASEC s’est concentré entre juin 2018 et début 2019 sur le renforcement de sa présence dans un certain nombre de pays de l’ANASE grâce à la coopération de partenaires locaux. Nous organiserons un rassemblement national en Thaïlande, en Indonésie, en Malaisie et à Singapour pour entreprendre un exercice de cartographie sur la réalité du terrain et l’étude de cas importants à souligner. Sur cette base, nous espérons tirer des conclusions sur les orientations politiques à mettre en oeuvre en particulier sur l’ODD 10 pour lutter contre les inégalités et sur l’ODD 16 pour assurer la justice, ceci en préparation du FPHN 2019. Nous espérons préparer un rapport consolidé sur les ODD, l’ESS depuis la perspective de l’ANASE.

Prof Datuk Dr Denison Jayasooria (Président de l’ASEC) a partagé ces réflexions lors du 15ème Forum sur le leadership de l’ANASE qui s’est tenu le 28 avril 2018 à l’hôtel Marina Mandarin, à Singapour.

Denison Jayasooria
Datuk Dr Denison Jayasooria is the current Chairman of ASEC RIPESS ASIA. He is the Former Secretary General of PROHAM (Society for the Promotion of Human Rights) and works at the Institute of Ethnic Studies and University Kebangsaan Malaysia.

Inscrivez-vous à
notre newsletter

Abonnez-vous
à notre fil RSS