L’Afrique se mobilise autour de l’ESS

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

Pendant ces dernières semaines, les membres du Réseau Africain de l’Économie Sociale Solidaire (RAESS) – RIPESS Afrique ont organisé plusieurs activités et conférences pour promouvoir et discuter sur l’Économie Social Solidaire (ESS). Cet article résume les activités principales qui ont eu lieu au Cameroun, Mali, Sénégal et Bénin, faisant preuve du dynamisme des organisations africaines autour de l’ESS.

Écrit par Mamadou Seydou Diallo, Coordinateur Général du RAESS

Depuis sa création en 2010, le RAESS œuvre pour la promotion de l’EES en Afrique à travers les réseaux nationaux. Pour ce faire, le RAESS mobilise les divers acteurs nationaux de l’ESS à travers ses membres qui collaborent étroitement avec les pouvoirs publics, pour soutenir les organisations et entreprises de l’ESS afin qu’elles mettent en commun leurs connaissances et partagent leurs expériences dans les processus de création de richesses et lutte contre les inégalités sociales.

Dans cette perspective, des fora et salons dédiés sont organisés pour permettre aux divers acteurs (sociétés coopératives, mutuelles, associations, services d’appui, les autorités politiques, etc.), de retrouver pour échanger autour des connaissances ESS, exposer et vendre les produits, mais surtout rendre visibles les actions, les acteurs et leurs produits.

C’est dans ce cadre que sont organisées des fora et salons dans un certain nombre de pays Africains dont le Cameroun, le Mali, le Sénégal et le Bénin.

Cameroun

Du 29 au 30 octobre 2019 s’est tenue au Palais des congrès de Yaoundé, la 4e édition des Journées nationales de l’Économie Sociale (JNES) organisées par le Ministère des petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat (MINPMEESA) du Cameroun. Avec pour thème « l’Économie au cœur du développement inclusif au Cameroun » et réunissant un peu plus de 400 acteurs de l’économie sociale de part et d’autre, ces journées avaient pour objectif principal de permettre aux activités des Unités de l’Économie Sociale (UES) d’induire un développement inclusif dans le pays à travers des partenariats multiformes.

Faisant ressortir l’importance de la mise en réseau des UES pour un développement inclusif, c’était l’occasion pour le Réseau national de l’Économie Sociale (RESSCAM), membre du RAESS, d’inviter ces unités à une mutualisation des efforts pour l’atteinte d’une vision commune : faire de l’innovation sociale un levier de transformation du Cameroun. Ce qui devra passer par la professionnalisation et la structuration des UES mais également l’implication de toutes les parties prenantes dans ce processus.

Somme toute, l’ensemble des recommandations formulées à l’endroit du MINPMEESA à l’exemple des projets et programmes d’accompagnement des UES, l’implication des Collectivités territoriales décentralisées dans la promotion et le développement de l’Économie Sociale, la mise sur pied d’une finance solidaire en vue d’accompagner les UES, et la contribution à la l’autonomisation des UES à travers des stratégies d’autofinancement permettra au Cameroun de s’arrimer aux nouvelles exigences du secteur de l’Économie Sociale et Solidaire en constante évolution.

Vous pouvez lire l’article complet sur la 4e édition des Journées nationales de l’Économie Sociale (JNES) ici.

Mali

Du 04 au 06 novembre 2019 a eu lieu le salon de l’Économie Sociale Solidaire (ESS) dans le cadre de la 25ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion au Mali sous la Haute présidence du Ministre de la solidarité et de Lutte contre la Pauvreté. Le thème de cette édition était «Financement des organisations et entreprises de l’économie sociale et solidaire en temps de crise humanitaire». 

Le Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté du Mali, tenant compte de l’importance du secteur de l’ESS dans la création des emplois, des biens et des services, des sociétés coopératives, des mutuelles et associations œuvrant dans les domaines aussi variés que sont le micro crédit, finance solidaire, commerce équitable, santé, production, assurances, éducation, etc. a inscrit dans les domaines prioritaires de ses interventions pendant cette 25ème édition la promotion et l’appui aux organisations de l’Economie Sociale et Solidaire (OESS).

Ce salon est l’expression de l’impulsion que le Gouvernement du Mali entend donner à ces organisations de l’Economie Sociale et Solidaire (OESS) afin de leur permettre d’exposer leur savoir et leur savoir faire en vue d’échanger, de vendre, d’acheter pour se procurer de la richesse.

Le salon a reçu 87 invités officiels dont 44 du RENAPESS à la Maison des Jeunes et, entre d’autres, les temps forts ont été les discours du Maire de la commune II, des parrains et de Monsieur le Ministre, l’animation des stands de produits et des connaissances ESS. Parallèlement, deux discussions ont été animées sur le « Financement des organisations et entreprises de l’économie sociale et solidaire en temps de crise humanitaire » et sur « Les dispositifs de Couverture Sociale au Mali».

Entre ses objectifs, le salon a travaillé pour faire connaître les différentes organisations et entreprises de l’ESS (sociétés coopératives, associations et autres groupements et quelques structures d’appui) ; faire la présentation des différents produits de l’ESS pour une meilleure vente promotionnelle ; favoriser des échanges entre les différents acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire autour de leurs préoccupations ; et organiser une conférence centrée sur les thèmes «Financement des organisations et entreprises de l’économie sociale et solidaire en temps de crise humanitaire » et «les dispositifs de Couverture Sociale au Mali».

Rappelons qu’en 2003, les acteurs maliens de l’ESS, avec l’appui du Ministère en charge de la solidarité, ont mis en place une organisation faîtière dénommée Réseau National d’Appui à la Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire (RENAPESS), qui est membre fondateur du Réseau Africain de l’Economie Sociale Solidaire (RAESS) et membre du Réseau International pour la Promotion de l’Economie Sociale Solidaire (RIPESS). Ce réseau compte actuellement 63 organisations membres.

De nos jours, on compte au Mali 18264 sociétés coopératives qui sont en processus d’harmonisation à l’Acte Uniforme de l’OHADA et 210 mutuelles sociales qui se trouvent dans divers secteurs (santé, assurance, production, services et autres). Par ailleurs le Gouvernement du Mali a adopté le 09 octobre 2014 à Bamako, la Politique Nationale de Promotion de l’Economie Sociale et Solidaire et son Plan d’actions avec la forte contribution du RENAPESS soutenu par ses partenaires, le dont essentiellement le CECI.

Sénégal

Le Ministère de la Microfinance et de l’Economie Sociale et Solidaire du Sénégal a organisé du 26 octobre au 02 novembre 2019 de Salon de l’Economie Sociale et Solidaire au Centre des Expositions de Diamniadio.

Ce Salon Africain de l’Economie Sociale et Solidaire (Salon ESS) est un évènement conçu et initié par les Groupes de travail Economie Sociale et Solidaire (GT-ESS), mis en place dans le cadre des Groupes d’Impulsion Economique Maroc-Sénégal d’une part, et Maroc-Côte d’Ivoire d’autre part.

Les Présidents des GT-ESS des trois pays, Maroc, Côte d’Ivoire et Sénégal, sous l’égide du Conseil National du Patronat du Sénégal, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc et le Secteur privé Ivoirien, ont convenu d’institutionnaliser le Salon ESS dans l’agenda de leurs groupes de travail respectifs et de l’organiser sur une base tournante.

C’est la Déclaration de Casablanca de 2017 qui a consacré le passage du flambeau au Sénégal pour organiser la deuxième édition du Salon ESS. Le thème général du Salon ESS 2019 a été : « L’économie sociale et solidaire : un modèle alternatif et inclusif d’entrepreneuriat. ». L’objectif global de ce Salon ESS 2019 était de renforcer la visibilité des produits et des services issus des chaînes de valeur de l’ESS et de favoriser ainsi leur promotion.

De manière plus spécifique, il s’agissait de mettre en lumière la contribution de l’ESS au développement économique et social, à la structuration des économies locales des terroirs de nos pays, à l’inclusion et à l’autonomisation des femmes, des jeunes et des personnes en situation de handicap dans les processus de création de valeur ajoutée et de richesses, et in fine à l’amélioration durable de leurs conditions de vie.

Il visait également à travers son Forum scientifique à contribuer au partage d’expériences et à la construction de l’intelligence collective sur les problématiques et les enjeux de consolidation de l’ESS pour éclairer les politiques publiques en faveur du développement économique et social inclusif, notamment des citoyens les plus vulnérables.

Enfin, le Salon ESS ambitionnait de favoriser la coopération économique entre les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire du Sénégal, du Maroc et de la Côte d’Ivoire, et de devenir un Salon Africain inclusif, pour mieux contribuer à la promotion de la diplomatie économique, notamment dans le contexte actuel de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

Ce salon a été également parqué par une animation culturelle pour contribuer à promouvoir la diversité et la richesse culturelle du Sénégal. De même, en vue d’encourager la créativité et de stimuler le dynamisme de l’entrepreneuriat dans l’ESS, le Salon ESS a lancé un appel à candidatures pour participer à des concours « Talents & Innovation » sur la base d’un cahier des charges.

Au Benin

Le Groupe Béninois de l’Économie Sociale Solidaire (GBESS) a aussi participé à plusieurs expériences de promotion de l’économie sociale et solidaire récemment.

En premier lieu, le Président du GBESS a été reçu en audience par le Directeur Régional du Bureau de l’Afrique de l’Ouest de l’OIF à Lomé dans le cadre de partenariat. Le Directeur du BRAO/OIF a accepté ce partenariat dont une convention de partenariat serait signée vers fin Décembre 2019.

Aussi, le GBESS a fait diffusion et suivi d’appel à projet à ses membres et entreprises sociales dans le cadre de la coopération avec la Société Coopérative ‘’SENS-Bénin’’ mandatée par l’organisation International de la Francophonie (OIF).

Par ailleurs, pendant les mois de septembre et octobre 2019, le GBESS a identifié 34 entreprises sociales et inclusives au Bénin, dans le cadre d’un partenariat avec l’Association : ‘’Le Mouvement Entrepreneurs Sociaux (MOUVES-France)’’.

Et finalement, le GBESS a accompagné l’Union des groupements de femmes de Ouèssè, pour participer au Festival Gastronomique Zâ du 25 au 29 Septembre 2019 à Cotonou.

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.

Afrique ESS RAESS