Une charte pour développer les données et la cartographie des biens communs

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

L’une des premières cartes de ce type était TransforMap, un projet d’origine autrichienne et allemande qui utilise OpenStreetMap comme une plate-forme pour aider les gens à identifier et à se connecter à des projets d’Economie alternative.(…) Au fur et à mesure que prolifèrent les variétés de cartes, les projets de cartographie fonctionnent réellement comme des biens communs et sont capables de partager des données et de se développer ensemble. Mais relever ce défi implique de nombreux problèmes techniques, sociaux et juridiques.

Un groupe de mappers s’est réuni lors des sessions spatiales des Communes du Forum social mondial à Montréal l’année dernière pour essayer de progresser sur ces questions. Les échanges  se sont poursuivis lors d’un atelier “Intermapping” à Florence, en Italie, le mois dernier. Après des journées de débat approfondi et de collaboration, les mappers ont élaboré un document qui décrit douze principes clés pour développer des données efficaces et la cartographie des biens communs.

Lire la suite de l’article et découvrez la charte

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.

Inscrivez-vous à
notre newsletter