L’implication du RIPESS au 4ème Forum Mondial du DEL : contribution de l’ESS au Développement Local et aux ODD

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

Le 4ème Forum mondial du Développement Économique Local (DEL) s’est tenu à Praia, Cap-Vert, du 17 au 20 octobre 2017.

Le thème du forum de cette année est :

Le développement économique local en tant que cadre global pour « localiser » les Objectifs de Développement Durable: lutter contre les inégalités croissantes.

Le thème de l’événement est totalement aligné sur l’annonce récente du Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, sur l’importance de la « localisation » du Programme 2030. De plus, tel qu’établi par la TASKFORCE des Nations Unies sur l’Économie Sociale Solidaire (ESS) dans le document de principe de 2014 et dans une déclaration de 2016, le potentiel de l’ESS représente un levier majeur pour le développement durable et la « localisation » des ODD, et en ce sens, celui-ci fût l’un des thèmes importants du 4ème Forum.

Après l’annonce de cet évènement lors d’une rencontre de la TASKFORCE des Nations Unies, RIPESS a décidé de s’impliquer en considérant que la plupart de nos membres sont actifs dans la construction de l’ESS au niveau local, et par le fait même, dans le DÉL. Le RIPESS et le FMDV sont des partenaires officiels de l’événement aux côtés des agences des Nations Unies et du réseau des autorités locales telles que le Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU).

L’implication du RIPESS dans les préparatifs

Nos préparatifs ont commencé en janvier 2017 en partenariat avec Jacinto Santos, qui était membre du Comité national d’organisation du Cap-Vert. Jacinto Santos dirige une importante ONG à Praia et est également Président d’un réseau d’ESS international d’expression portugaise créé en 2016.

Deux réunions préparatoires au 4ème Forum ont eu lieu. Un forum pour l’Amérique latine et les Caraïbes s’est tenu à Cochabamba en Bolivie, du 27 au 30 juin, auquel Raul Luna Rodriguez du Pérou, coordinateur de RIPESS LAC, a participé. Puis du 20 au 22 juillet, Yvon Poirier, vice-coordinateur du RIPESS, et Madani Koumaré, Président du RAESS (RIPESS-Afrique), ont participé à un Séminaire préparatoire à Praia. Le principal partenaire de l’événement étant le programme de coopération triangulaire Sud-Sud de l’OIT, la plupart des participants venaient du Sud (Afrique).

Colloque préparatoire à Praia, juillet 2017. De gauche à droite: Andrea Agostinucci (PNUD), Adrea Y.S. KANIKADAN (UNILAB-Brésil), Anita Amorim (OIT), Madani Koumaré (RAESS), Jacinto Santos (Citi-Habitat, Cap-Vert), Yvon Poirier (Vice-coordinateur du RIPESS)

Note : La délégation du RIPESS pour le 4ème Forum était constituée par Judith Hitchman et Madani Koumaré

Le manifeste de Praia

Le RIPESS et le FMDV – Fonds Mondial pour le Développement des Villes, étaient des partenaires officiels du Forum. Nos deux organisations ont décidé de préparer un Manifeste, en partenariat avec d’autres organisations, afin de fournir une vision spécifique sur la manière dont les organisations de l’ESS sont la clé pour le développement économique local et les ODD. Nous espérons que les membres du RIPESS, et toutes les autres organisations de l’ESS, s’approprieront le contenu du Manifeste.

Le Manifeste est disponible en anglais et en français.

Pourquoi cela est important pour les membres du RIPESS

Nos membres locaux luttent quotidiennement afin d’améliorer les conditions de vie de leurs communautés. Les organisations de l’ESS diposent de l’expertise et offrent des solutions à la plupart des problèmes au niveau local, que ce soit le logement, la nourriture, la santé, l’éducation, la création d’emplois, l’augmentation des revenus pour les personnes dans le besoin, des services tel que le recyclage, mais aussi la culture et les arts. Cela peut aider ces populations à sortir de la pauvreté. Par exemple, une coopérative de femmes produisant de la nourriture améliore le revenu pour celles-ci et leurs familles, les valorise, les responsabilise et à la fois renforce leur rôle dans la société civile. Fondé sur la solidarité dans la communauté, l’ESS crée des communautés saines et aide à lutter contre les inégalités et l’exclusion. En renforçant les économies locales, les organisations de l’ESS sont à la pointe du développement durable. Et c’était le cas avant même que les organisations internationales utilisent l’expression « développement durable ».

L’adoption par l’ONU des 17 Objectifs de Développement Durable en 2015 est très importante puisque, en fait, la plupart des objectifs sont liés aux activités existantes dans l’ESS. D’une certaine manière, c’est une reconnaissance importante et en même temps une opportunité pour l’ESS de démontrer qu’elles mettent activement en œuvre le développement durable.

Enfin, puisque les organisations d’ESS sont basées localement, dans les villes et dans les régions rurales, elles sont bien placées pour démontrer à leurs autorités locales leur engagement vis à vis du DEL, et au-delà pour s’attaquer aux ODD.

Les organisations de l’ESS devraient donc se mettre en contact avec leurs différentes instances gouvernementales afin de leur démontrer qu’elles font partie de la solution aux problèmes auxquels se confrontent les citoyens.

Yvon Poirier
Vice Coordinator of RIPESS, he is member of The Canadian Community Economic Development Network (CCEDNet)

Inscrivez-vous à
notre newsletter