L’ESS confirmée davantage comme stratégie pour atteindre les ODD 2030

Cet article est également disponible en: Anglais, Espagnol

Le Projet de  “Plaidoyer pour la promotion de l’ESS comme stratégie pour atteindre le développement durable (ODDS) dans le contexte post-COVID-19 (ACCD-RIPESS)” a contribuié à faire renaître l’espoir des entreprises d’économie sociale solidaire.

Le COVID-19 a eu des effets dévastateurs sur les actrices et acteurs de l’ESS en Afrique. C’est le cas des membres du RAESS, qui ont été affectés dans leur grande majorité. Certain.e.s ont été obligé.e.s de changer de secteur d’activité pour survivre, tans que d’autres n’ont eu le choix que de mettre la clé sous la porte. Les plus résistant.e.s ont vu leur chiffre d’affaires chuté parfois à plus de 80%. C’est dans ce contexte qu’est intervenu le projet ACCD, entre septembre 2020 et décembre 2022. Conçu avec le RAESS qui compte 25 réseaux ESS dans autant de pays en Afrique, le projet « Plaidoyer pour la promotion de l’ESS comme stratégie pour atteindre le Développement Durable (ODDs) dans le contexte post-COVID-19 », a bénéficié au RIPESS et au RIPESS-LAC, en plus du RAESS.

En Afrique, le projet a pu redonner de l’espoir aux membres du RAESS, atteignant des milliers d’entreprises ESS, à travers les multiples activités de renforcement de capacité et de plaidoyer en faveur de la prise en compte de l’ESS dans les programmes de relance post COVID-19, tant sur le plan des pays que sur le plan international. Quelques résultats saillants :

L’élaboration et la diffusion d’un répertoire de partenaires qui soutiennent l’ESS en Afrique a permis à nos membres une grande économie de temps dans la recherche d’opportunités pour la relance de leurs activités affectées ou presque anéanties par les impacts de la maladie. Avec lui, les pays membres du RAESS disposent d’un répertoire de partenaires techniques et financiers pour le financement de leurs plans de relance.

La capitalisation et diffusion du dialogue de co-construction : « Cas de l’élaboration de la Politique Nationale d’Economie Sociale et Solidaire du Mali » a permis de mettre à disposition un exemple de démarche de dialogues entre gouvernants et gouvernés pour la mise en place d’un cadre approprié de développement des entreprises ESS.

L’outil de formation sur les ODDs qui a été développé en format Excel a permis une appropriation rapide par des entreprises ESS d’Afrique, du contenu des Objectifs de Développement Durable. La formation internationale a permis des échanges fructueux entre acteurs et actrices du continent sur comment chacun et chacune peut et devra contribuer à atteindre les ODDs dans son entreprise.

La formation sur la résilience des entreprises a permis à la centaine de participants et participantes à travers le RAESS, d’identifier leurs vulnérabilités en tant qu’entreprise et d’entamer les réflexions sur les stratégies à développer pour le renforcement de la résilience et l’élaboration de plans de développement durable qui tiennent compte des risques existants dans l’environnement y compris le COVID-19.

L’élaboration et la mise à disposition d’un guide de résilience a constitué un accompagnement permanent des membres du RAESS dans leur quête de résilience en tant qu’entreprise.

La formation de jeunes femmes et hommes sur l’élaboration de projets a permis de doter chaque pays de personnes ressources capables d’appuyer les entreprises ESS locales, dans la conception de projets innovants, répondant aux besoins des acteurs et actrices de l’ESS dans les pays.

 

Le plan de participation aux espaces de dialogue en Afrique a doté le RAESS d’un outil stratégique de plaidoyer, en lui permettant une préparation optimum pour sa participation dans les différents espaces de dialogue avec les gouvernements centraux et locaux, les institutions sous-régionales et continentales.

La très forte implication des représentant.e.s du RAESS dans les instances du RIPESS, autour des réflexions stratégiques sur les enjeux de l’ESS dans le monde, tout comme leur participation dans le dialogue avec les institutions des Nations Unies, tout comme d’autres institutions Internationales, ont permis à la faitière l’organisation de plusieurs espaces de dialogue de co-construction de politique dans l’espace africain.

Aspect non des moindres, le Projet ACCD/RIPESS a contribué, en cette période extrêmement compliquée, à renforcer non seulement la résilience des OESS, mais aussi la cohésion et la solidarité entre les membres du RAESS qui se sont davantage appropriés les objectifs stratégiques du RIPESS, y compris l’importance de l’engagement  de la coopération  internationale dans l’agenda de promotion de l’ESS, à travers le plaidoyer multiacteurs.

Le RAESS, satisfait des résultats atteints par ce projet pilote, salue sincèrement l’Agence Catalane de Coopération au Développement pour ce partenariat exemplaire et salvateur avec le RIPESS. Il demeure mobilisé avec le RIPESS pour consolider ses acquis à travers la mise en œuvre d’un projet plus structurant.

Par Madani Koumare

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.