Le RIPESS au Forum social mondial de Tunis !

logo-fsm-2015Un autre monde est possible, ici et maintenant! À l’occasion du Forum social mondial 2015, une délégation du RIPESS se rendra à Tunis du 24 au 28 mars, pour une deuxième édition du FSM dans la capitale tunisienne. Le RIPESS et plusieurs de ses membres des réseaux continentaux africain, européen et nord-américain  y présenteront des ateliers et une assemblée de convergence, en collaboration avec des organisations et des mouvements sociaux divers: consulter en ligne la programmation du RIPESS.

 

Ateliers présentés par le RIPESS

  •  Reconquérir les systèmes alimentaires locaux

Présenté par Habitat International Coalition, URGENCI (Réseau International des Agricultures soutenues par la Communauté), et RIPESS.

L’objectif de cet atelier est d’échanger et de débattre sur les liens entre la plate-forme sur le Droit à la Ville, le mouvement pour la souveraineté alimentaire et l’économie solidaire. Cette activité se concentrera sur l’amélioration des systèmes alimentaires locaux et régionaux (systèmes alimentaires région-ville), en incluant les expériences concrètes qui génèrent un meilleur et plus durable accès à la nourriture dans les zones urbaines. Les exposant-e-s présenteront les expériences organisationnelles visant à mettre en œuvre des changements structurels dans les zones urbaines , y compris la mise en pratique de la politique et des cadres du Droit à Ville et la Production Sociale de l’Habitat, l’agriculture urbaine et les modèles d’Agriculture Soutenue par la Communauté , les jardins et les lotissements communautaires, les coopératives de travailleurs et travailleuses et les fonds solidaires.

  •  Comment organiser les convergences entre les mouvements sociaux de lutte et les acteurs du changement

Présenté par RIPESS Europe

Au regard de l’urgence que nécessite l’état de la planète (détériorations écologiques, misère des peuples soumis aux prédations économiques, aux déséquilibres politiques, aux exactions terroristes), il est nécessaire que tous ceux qui organisent des résistances se coordonnent pour permettre un vrai changement d’échelle. Comment organiser les convergences entre les mouvements sociaux de lutte et les acteurs du changement que sont les promoteurs des alternatives et de l’économie solidaire, comment mieux relier les forces entre le Sud et le Nord?  Ces questions formeront la thématique d’un atelier organisé sous forme de débat participatif.

  •  L’économie sociale solidaire (ESS) et les Objectifs de développement durable (ODD) post-2015

Présenté par RIPESS, P’actes européens et Enda Tiers-Monde

L’atelier explorera le potentiel de l’ESS dans une approche de développement durable pour la période post-2015. L’économie sociale solidaire (ESS) est un modèle de développement alternatif à fort potentiel pour la construction de sociétés plus durables et équitables, dans un contexte de crises multiples au niveau global (sociale, économique, climatique, environnementale, civilisationnelle). Que ce soit en matière de lutte contre la pauvreté et les inégalités, pour la création d’emplois décents, pour un accès aux besoins de base que sont l’alimentation, le logement, la santé et l’éducation, partout des initiatives issues des populations elles-mêmes se développent et se relient de plus en plus entre elles. Dans l’optique des négociations en cours pour la définition de l’agenda international du développement post-2015 (négociations sur les Objectifs de développement durable – ODD; 3e conférence internationale sur le Financement du développement, Addis-Abeba, juillet 2015; COP21 sur les changements climatiques, Paris, décembre 2015), des acteurs de l’ESS se sont activement engagés dans les campagnes post-2015 multi-acteurs pour construire des convergences, faire progresser les solutions concrètes, des cadres juridiques appropriés et obtenir des moyens pour les mettre en place.

L’atelier explorera des propositions de la société civile et des mouvements sociaux, dont l’ESS qui : – s’inspirent des logiques collaboratives – recherchent un ancrage territorial des solutions au service des habitants, des communautés et des peuples, – mettent l’accent sur des pratiques écologiques, résilientes et durables pour préserver les biens communs – et qui se préoccupent de déterminer des indicateurs qualitatifs, pour mesurer la plus-value de ces nouvelles façons de faire pour contribuer à un outillage démocratique et vérifiable de la mise en œuvre des ODD.

 

Assemblée de convergence

 

L’agenda post-2015 : quel développement, pour qui et pour quoi?

Co-organisateurs:  ATTAC France, Beyond 2015, Enda Tiers-Monde, IBON International, Our World is Not for Sale, Plataforma 2015 y más, RIPESS- Réseau intercontinental de promotion de l’économie sociale solidaire, Social Watch

L’année 2015 sera cruciale pour définir l’avenir de l’agenda international du développement. De la conférence sur le Financement du développement à Addis-Abeba en juillet à la Conférence de Paris (COP21) sur les changements climatiques en décembre, en passant par l’adoption par les Nations Unies des Objectifs de développement durable (ODD) en septembre, les orientations et les moyens de mise en œuvre de l’approche du développement durable adoptée au niveau global auront des impacts importants sur les populations. Les ODD approuvés par consensus aux Nations Unies exigent un changement de paradigme, abordant le problème des inégalités et appelant les pays développés à transformer leurs modes non durables de production et de consommation. Ils réaffirment par ailleurs le droit à la sécurité sociale et à des services sociaux essentiels et font la promotion d’une justice fiscale internationale parmi d’autres transformations importantes. Mais les décisions ne sont pas encore fermes. Ces promesses ne sont toujours pas assorties de moyens de mise en œuvre et d’un mécanisme de suivi et de reddition de comptes crédible. Partout, les populations proposent des solutions concrètes et s’organisent pour construire des économies et des sociétés plus justes et durables. L’agenda du développement durable devra faire écho à leurs propositions, s’en inspirer et les appuyer.

L’ensemble des mouvements sociaux, les acteurs de l’économie sociale solidaire, les mouvements des femmes, de la souveraineté alimentaire, les syndicats, les défenseurs des droits humains et l’ensemble de la société civile sont invitées à participer à une assemblée de convergence afin de partager leurs analyses et propositions, échanger sur les positions à défendre, identifier les fausses solutions à dénoncer et échanger sur les stratégies à poursuivre dans une optique de convergence afin que les décisions prises par les gouvernements correspondent aux besoins des populations et de la planète et non pas au profit du 1%.

 

Autres ateliers d’intérêt

 

25 mars        

  • L’économie sociale: une initiative solidaire et citoyenne pour le changement social (8h30-11h I I107-I108), Réseau tunisien de l’économie sociale, Solidarité socialiste, Forum des économistes marocains. Cette activité se poursuivra le 25 mars (11h30-14h) et le 26 mars (8h30-11h) (même salle).
  •  CopyFair, coopérativisme ouvert et la transition vers une société commune (11h30-14h I 103) P2P Foundation, Forum Solidarische Ökonomie, Solidarius Italia
  •  Migration et accaparement des terres: comment souffrent les paysans et quelles sont les alternatives? (15h-17h30 I Mini AMPHI G) La Via Campesina

 

 26 mars       

  • Expériences pratiques de l’économie sociale et solidaire: les laboratoires, les défis, les conquêtes (8h30-11h I I112) Nexus Emilia Romagna
  •  L’agriculture paysanne comme solution au changement climatique
    8h30-11h I MINI AMPHI E, La Via Campesina
  •  Coaching territorial (8h30-11h I 109),Réseau marocain de l’économie sociale et solidaire (REMESS)
  • Monnaies sociales et complémentaires pour un développement local plus souverain (11h30-14h) I 112), Institut de la Monnaie Sociale

 

27 mars      

  • Expériences régionales de l’économie sociale et solidaire en Tunisie / Intervention sur l’économie sociale et solidaire au Maghreb (11h30-14h I I103), Plateforme tunisienne de l’ESS, Réseau marocain de l’ESS (REMESS)
  •  Alternatiba – alternatives locales et concrètes pour lutter contre le changement climatique (15h-17h30 I AMPHI AP2 AP2), Alternatiba

 

28 mars         

  • L’économie populaire, sociale et solidaire, un outil de transformation sociale et un levier de promotion des acteurs populaires vision et analyse à partir d’une expérience des femmes au Sénégal (11h30-14h I I109), Enda ecopole

 

 

Ripess
RIPESS is a worldwide network of continental networks promoting the Social Solidarity Economy, in order to transform our economy by putting people and the planet at the center of our activities.

FSM Tunis