Historique et rencontres internationales

Depuis 1997, le RIPESS a organisé des rencontres internationales de promotion de l’Économie Sociale Solidaire tous les 4 ans, offrant ainsi un espace d’apprentissage, d’échange d’informations et de collaboration. Ces rencontres ont rythmé les deux premières décennies de promotion et d’extension internationale du RIPESS, et la constitution progressive de réseaux continentaux :

 

LIMA 1997 • QUÉBEC 2001 • DAKAR 2005 •

 LUXEMBOURG 2009 • MANILLE 2013

Voir plus bas par ailleurs les réalisations récentes du RIPESS sur la scène internationale.

LIMA 1997

En mars 1997 à Ostende en Belgique, s’est tenue la « Conférence sur l’économie sociale au Nord et au Sud ». Cette rencontre regroupait principalement des organisations et des chercheurs universitaires engagés dans la recherche sur l’économie sociale. Les universitaires ont évoqué la nécessité de tenir une conférence internationale afin de développer de manière plus concrète un mouvement de l’économie solidaire.

La première rencontre internationale sur la globalisation de la solidarité s’est tenue à Lima, au Pérou. Elle a permis à divers réseaux et intervenants en Économie Sociale Solidaire à l’échelle mondiale de se retrouver et d’échanger leurs expériences et pratiques en la matière. L’Économie Sociale Solidaire est alors définie comme un ensemble d’activités et de pratiques économiques à finalité sociale qui contribuent à bâtir une nouvelle manière de penser et de vivre l’économie.

Voir la déclaration de Lima

QUÉBEC 2001

En janvier 2000, plusieurs personnes du Québec présentes à la rencontre de Lima se sont réunies et ont créé le Groupe d’Économie Solidaire du Québec (GESQ) dans le but d’organiser la deuxième rencontre qui aurait lieu en 2001 à Québec, mais également afin d’avoir une assise légale pour aller chercher du financement.

La seconde Rencontre a eu lieu à Québec, autour du slogan « Résister et construire». À l’issue de cette Rencontre, le Comité International de Liaison (CIL) a été créé. Il s’agit d’un instrument de dialogue continu entre les continents pour favoriser la création d’un pôle de résistance aux stratégies néolibérales de gestion de la mondialisation et la construction d’alternatives effectives et durables. Le CIL a décidé lors de sa première rencontre à Dakar en décembre 2002, de baptiser le processus sous le nom de Réseau Intercontinental de Promotion de l’Économie Sociale Solidaire (RIPESS).

Voir la déclaration de Québec

DAKAR 2005

Le Groupe d’économie sociale et solidaire du Sénégal (GSESS) a été créé pour organiser la rencontre à Dakar en 2005, avec le soutien du CECI, organisation de volontaires canadiens, et une organisation de solidarité internationale canadienne, Développement et Paix. En janvier 2004, le RIPESS a été enregistrée au Québec en tant qu’organisation à but non-lucratif (l’équivalent d’une association). C’est ainsi, qu’en mai 2004 s’est tenue à Trois-Rivières la première assemblée générale du RIPESS. Les règlements internes y ont été adoptés et un premier CA a été désigné.

La 3e Rencontre internationale de la globalisation de la solidarité «Renforcer le pouvoir d’agir des peuples» s’est tenue du 22 au 26 novembre 2005 à Dakar, co-organisée par le Groupe Sénégalais d’Économie Sociale et Solidaire (GSESS) et le RIPESS. Cette rencontre a été un  lieu de convergence des acteurs sociaux et des décideurs publics de l’Économie Sociale  Solidaire en provenance de chaque continent. Cela a été l’occasion pour les mouvements de l’ESS d’Afrique de partager leur  vision de l’Économie Sociale Solidaire avec ceux des autres continents.

Voir la déclaration de Dakar

LUXEMBOURG 2009

Depuis 2005 le RIPESS est passé à un modèle decentralisé, avec deux personnes par continent pour siéger au CA. En plus des changements de gouvernance, le RIPESS voulait élargir son réseau qui jusque-là était surtout présent dans des pays d’Amérique latine et des pays de la francophonie. Cela lui permettait de rendre davantage inclusives, légitimes et influentes ses activités à l’international.

En juin 2007, lors du premier US Social Forum, le US Solidarity Economy Network a été créé. La même année, s’est tenu le premier forum asiatique pour l’Économie Solidaire à Manille, grâce à l’appui de la Fondation pour le Progrès de l’Homme (FPH). Lors de cette rencontre, les organisateurs ont convenu de rejoindre le RIPESS.

La 4e rencontre internationale de la globalisation de la solidarité s’est tenue au Luxembourg en avril 2009, sous la thématique générale de «Une autre économie existe: les innovations de l’économie sociale  solidaire». La rencontre était organisée conjointement par le RIPESS et l’Institut Européen de l’Économie Solidaire (INEES). La rencontre a permis aux participants, en provenance de tous les continents, d’illustrer, de débattre et de faire des propositions sur treize thèmes spécifiques tels que les politiques publiques, la production et consommation responsable, l’environnement et la souveraineté alimentaire.

Voir la déclaration de Lux’09

MANILLE 2013

En octobre 2010 lors de la Rencontre africaine de l’économie sociale à Kenitra au Maroc, il y a eu la création du Réseau Africain de l’Économie Sociale Solidaire (RAESS). Pour sa part, le RIPESS Europe a été formellement créé lors d’une rencontre tenue à Barcelone en septembre 2011. Depuis 2012, le FPH apporte un soutien financier au RIPESS.

La 5e rencontre internationale de la globalisation de la solidarité a eu lieu à Quezon City, aux Philippines, du 15 au 18 octobre 2013, regroupant plusieurs conférences, ateliers et plénières autour du thème «Bâtir l’économie sociale solidaire comme un modèle alternatif de développement». Le forum, co-organisé par le RIPESS et l’ASEC (Asian Solidarity Economy Council – RIPESS-Asie), a notamment donné l’occasion aux participant-e-s de prendre part à la définition de la vision globale du RIPESS.

Suite à Manille trois documents représentent l’aboutissement d’un processus collectif initié à cette occasion :

Voir aussi la vidéo de présentation de Manille 2013

RÉALISATIONS SUR LA SCÈNE INTERNATIONALE

La promotion de l’ESS à l’échelle mondiale, même si les rencontres mondiales y ont aidé, est également le résultat de tous les travaux que le RIPESS a effectué régulièrement, en particulier depuis 2009 sur la scène internationale. Les crises mondiales de 2008 notamment ont fait accroitre l’intérêt pour l’ESS en général et pour le RIPESS en particulier, en tant qu’approche alternative de l’économie. Ci-dessous certaines réalisations jusqu’en 2016 :

  • En 2009, la coordination du RIPESS a été invitée à parler au BIT à Genève (juin) et à Johannesburg.
  • L’événement du FIESS à Montréal en octobre 2011 a rallié des personnes de gouvernements et d’institutions internationales telles que les banques multilatérales de développement.
  • L’année 2013 a marqué un tournant dans la reconnaissance de l’ESS, et pour le RIPESS :
  • La conférence de l’UNRISD qui s’est tenue en mai 2013 à Genève a représenté une étape très importante. Certains des orateurs clés provenaient du RIPESS, à savoir Ben Quinones (Philippines, ASEC), alors coordinateur,  et Emily Kawano (US, RIPESS AN) qui a parlé de notre vision de l’ESS.
  • Le tournant le plus important a été la création du groupe de travail des Nations Unies sur l’ESS (UN Taskforce), le 30 septembre 2013. Le RIPESS en est devenu un observateur formel à cette occasion.
  • Citons également tous les travaux du RIPESS concernant les ODD avec Daniel Tygel, alors secrétaire exécutif, qui est intervenu au cours de la phase consultative à l’ONU, sur la base de nos recommandations sur l’ESS, ainsi que le discours de Madani Koumaré (Mali, RAESS) en septembre 2015 à l’ONU.
  • Le RIPESS a obtenu une accréditation consultative tant pour la CNUCED (2015) qu’ ECOSOC (2016)
  • Le RIPESS a participé pleinement au processus Habitat III.
  • Le RIPESS était également membre du comité organisateur du GSEF 2016. Il est maintenant membre du GSEF tout comme le GSEF est devenu membre du RIPESS. De plus, le RIPESS siège au Comité directeur du GSEF.