Groupes de travail

Le plan stratégique 2021-2023 est mis en œuvre selon les axes de travail suivants :

Axe de travail 1- Plaidoyer des intérêts transcontinentaux dans les arènes internationales :

Promovoir l’ESS dans différentes plateformes et arènes internationales auxquelles participent de nombreuses parties prenantes clés, comme les États, les agences de l’ONU, les universités, les réseaux et plateformes internationaux, et d’autres mouvements sociaux. Ces plateformes peuvent être thématiques (environnement, ODD, développement local…), sectorielles (souveraineté alimentaire, protection sociale, finances éthiques…), et/ou centrées sur certains groupes (jeunes, femmes, migrants, travailleurs informels, peuples autochtones…)..

Soutenir et promouvoir le travail de plaidoyer sous-régional et continental en faveur de l’ESS, car chaque sous-région a ses propres spécificités et sa propre diversité, ainsi que des acteurs clés à qui s’adresser concernant les défis thématiques, sectoriels et de groupes spécifiques.

Axe de travail 2- Plaidoyer des réseaux nationaux et locaux pour des politiques publiques de l’ESS :

Soutenir la promotion de l’ESS auprès des gouvernements locaux, au niveau national et local, en renforçant le soutien des réseaux continentaux de l’ESS auprès de leurs membres nationaux.

Favoriser le partage d’outils et de stratégies de plaidoyer entre les différents pays des différents continents, dans un esprit de construction conjointe de politiques publiques et de programmes d’ESS entre les acteurs de l’ESS et les gouvernements locaux.

Axe de travail 3- Convergence avec d’autres mouvements pour un plaidoyer commun et le renforcement de nos réseaux membres : 

Développer davantage d’alliances avec d’autres mouvements d’économies transformatrices et mouvements de la société civile, ainsi qu’avec d’autres plateformes multi-acteurs ayant une vision transformatrice, afin d’unir nos forces et d’obtenir plus d’impact dans nos actions de plaidoyer.

Axe de travail 4 – Informations, outils et matériel éducatif pour la promotion de l’ESS :

Donner plus de visibilité au travail local de l’ESS au niveau mondial, ainsi qu’aux actions des réseaux nationaux d’ESS, et permettre les échanges d’expériences et d’outils entre les acteurs de l’ESS et entre les réseaux, afin de contribuer au renforcement et à la diffusion de ces pratiques et innovations, y compris auprès de groupes spécifiques (femmes, jeunes, secteur informel, populations autochtones, etc.) pour renforcer le mouvement mondial.