Projet « Plaidoyer ESS dans le contexte post-Covid-19 »

Le projet « Le plaidoyer pour la promotion de l’ESS en tant que stratégie pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD) dans un contexte post-Covid-19″ renforce les actions du RIPESS en matière de promotion de l’ESS, de promotion de la coopération entre les continents, et d’incidence sur les politiques publiques du local au global. Il est financé et soutenu par l’Agence catalane de coopération au développement.

En tant que réseau intercontinental de l’ESS, le RIPESS veut continuer à contribuer à la réalisation des SDG à travers l’ESS, avec ses membres aux niveaux local, national et continental, en confluence avec d’autres réseaux et organisations mondiales, et avec les institutions des Nations Unies. En ce sens, ce projet intensifie le travail de plaidoyer du RIPESS et de ses membres continentaux et assure le lien entre les actions mondiales et locales.

D’une part, l’objectif est de mieux intégrer l’ESS dans les agendas des acteurs internationaux travaillant sur les stratégies de développement, tels que les Nations unies et d’autres organisations et mouvements internationaux, mais aussi d’accroître le rôle du RIPESS dans les espaces où se déroulent les activités de promotion internationales. Il cherche à promouvoir le dialogue entre les réseaux d’ESS et les gouvernements pour la co-construction de politiques et de programmes favorables à l’ESS. En outre, le projet met en œuvre des actions plus régionales et locales en Amérique latine et en Afrique, telles que la systématisation des expériences locales, la cartographie, les cours de formation, etc., où il cherche à renforcer les réseaux et les organisations d’ESS dans leurs capacités de défense, en particulier les associations de femmes et de minorités. Les actions régionales sont menées par les réseaux continentaux d’Amérique latine (RIPESS LAC) et d’Afrique (RAESS).

Le projet répond à trois objectifs spécifiques :

  • Améliorer l’intégration de l’ESS dans les agendas des principaux acteurs internationaux travaillant sur les stratégies de développement (institutions et réseaux), en augmentant le rôle du RIPESS dans les activités de plaidoyer international, dans un contexte post-COVID-19.
    Cela se fait par des actions telles que, entre autres, la production de matériel intercontinental sur l’ESS à des fins de sensibilisation ou le renforcement de la participation du RIPESS dans les forums internationaux des Nations unies et d’autres organisations internationales.

 

  • Promouvoir le dialogue, la co-construction et les consultations entre les réseaux d’ESS et les gouvernements locaux/nationaux/sous-régionaux en Afrique et en Amérique latine et dans les Caraïbes afin de développer des politiques et des programmes favorables au développement de l’ESS.
    En ce sens, nous ne nous contentons pas de documenter les bonnes pratiques des organisations et réseaux d’ESS sur leurs actions de sensibilisation, mais nous formulons également des propositions pour favoriser le développement de l’ESS par la co-construction de politiques publiques. En outre, nous menons des actions de dialogue et de concertation entre les organisations d’ESS et les organismes publics pour coordonner les propositions et les programmes de promotion de l’ESS.

 

  • Soutenir le renforcement des réseaux d’ESS et de leurs acteurs en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.
    Ce renforcement est réalisé par des actions de formation à la défense des intérêts des dirigeants des mouvements d’ESS qui ont été formés aux approches et stratégies de défense des intérêts visant à favoriser un environnement favorable à l’ESS et aux objectifs de développement durable. En outre, nous formulons des propositions concrètes pour les réseaux d’ESS, comprenant notamment des organisations de femmes et de jeunes, des communautés autochtones et des associations de producteurs locaux pour la co-construction de programmes et de politiques publiques spécifiques.